Ecoutez le texte Ecoutez le texte
 
Accueil > Au quotidien / En pratique > Petite Enfance > Journée de l' Enfance : 3ème édition consacrée à l'enfant et la différence

Journée de l' Enfance : 3ème édition consacrée à l'enfant et la différence

  • Une nouvelle journée de l'Enfance : 3ème édition consacrée à l'enfant et la différence

    Temps fort à partager entre professionnels de la petite enfance et les familles autour d'un thème important dans l'enfance, la 3ème édition de la Journée de l’Enfance a été consacrée aux « Regards croisés sur la différence : Et si nous laissions nos enfants se construire dans le regard de l’autre ? »

    Le handicap se définit en une seule et unique question : pourquoi ? Un pourquoi qui ouvre sur une chaîne infinie d’interrogations et plus encore constitue une véritable quête initiatique.

    Même s’il est difficile de prévoir l’évolution d’un enfant, quel qu’il soit, il est toujours possible d’agir sur un certain nombre de facteurs (milieu de vie, éducation, rééducation...) pour réunir les conditions lui permettant de grandir et de s’épanouir. Pour Charles Gardou, Auteur et Professeur à l’université Lumière-Lyon 2 qui a conduit une réflexion approfondie sur les situations de handicap, l'éducation et les sociétés : « Les hommes sont égaux en droits, mais ils ne sont pas des copies conformes d’un modèle unique. Une société inclusive est une société consciente que l’égalité formelle – en droits – n’assure pas l’égalité réelle – dans les faits. Et que si des situations identiques appellent des réponses identiques, les citoyens les moins armés et les plus précarisés nécessitent des réponses spécifiques. »

     

    Un enfant
porteur de différences a besoin, comme les autres, de se retrouver avec des camarades de son âge. Il ne s’agit pas seulement de lui offrir un espace de jeu ou d’occupation mais surtout une occasion de compléter le début de son apprentissage de la vie.

    En n’ayant aucun tabou, l’enfant va juger ses pairs atteints de handicap de la même façon que n’importe quel autre pair, sans gêne. Mais ce n’est pas pour autant que l’enfant ne va pas voir les différences, bien au contraire ! Par contre, si l’on s’y prend bien, il est facile de faire accepter aux enfants, plus qu’aux adultes, la différence chez leurs pairs avec handicap et en faire de très bons partenaires d’apprentissages.

     

    Mais qu’en est-il des parents ? C’est bien la question du regard que pose cette journée. Pourquoi lorsque nous devenons adulte perdons-nous cette spontanéité, cette aisance à regarder les autres simplement ? Et si la plus belle chose que nous pouvions offrir aux personnes atteintes de handicap, c’était un autre regard ? Un regard différent, non pas un regard qui juge ou qui se dérobe mais un regard qui interroge, qui nous engage à reconsidérer la question du handicap dans nos sociétés.

     

    Prochaine édition : samedi 30 mars 2019 sur le thème : Quel impact sur le développement de nos enfants des supports multi-média ?