Ecoutez le texte Ecoutez le texte
 
Accueil > Développement économique > Agriculture > Un territoire à l'agriculture variée et diversifiée

Un territoire à l'agriculture variée et diversifiée

  • Les terroirs et les conditions naturelles variés, ont produit une agriculture plurielle, tournée à 62% vers la viticulture : 6000 ha sur 9596 (chiffres du recensement agricole 2010)

    La viticulture

    Les vins rouges en AOP Beaujolais, obtenus à partir du cépage Gamay sont reconnus. La variété et la diversité des terroirs permettent aux viticulteurs de proposer une gamme élargie, allant des vins rouges aux vins blancs et rosés, mais aussi aux crémants, pétillants ou jus de raisin.

    Les grandes cultures céréalières avec plus de 1000 ha, sont plutôt localisées sur la plaine des Chères. On y retrouve le maïs, le blé tendre, l’orge ou le colza.

    L’élevage représente plus de 1 500 ha. On y retrouve la production laitière (bovine et caprine), avec entre autres des entreprises qui transforment à la ferme, les bovins viandes (majoritairement la race Charolaise) et d’autres élevages moins représentatifs du territoire mais symboles de sa richesse et de sa diversité : filière ovine, filière avicole, élevage porcin, apiculture …

    L’arboriculture (cerise, poire, pomme..), l’horticulture et le maraîchage (légumes, melon, racines et tubercules..) sont également représentés avec un peu moins de 1000 ha. Ces cultures se localisent sur la plaine des Chères et dans la vallée de l’Azergues.

    Mais on y trouve aussi d’autres produits plus atypiques avec les plantes aromatiques et médicinales comme le safran, le tabac, les baies de goji, etc…

    La commercialisation

    La viticulture, est tournée depuis longtemps vers la vente directe sur les exploitations et l’accueil individuel dans les caveaux.

    Circuits courts

    Proche de l’agglomération lyonnaise, l’agriculture du territoire s’oriente de plus en plus vers les circuits courts : marchés, ventes à la ferme et points de vente collectifs.

    Accueil touristique

    Le développement des chambres d’hôtes, des gîtes à la ferme permettent d’améliorer les offres de séjour sur le territoire.De nombreux producteurs participent à l’organisation de manifestations importantes en direction des visiteurs. Elles permettant aux consommateurs de découvrir les attraits de ce territoire et de ses produits.

    Si le Beaujolais nouveau est une date de novembre bien connue, de nouveaux modes de découverte sont nés d’initiatives axées sur l’oenotourisme. Le Beaujolais des Pierres dorées sait aussi utiliser les charmes de son patrimoine pour inciter à la visite.

    Un des premiers territoires labellisés « Vignobles et découvertes », a des réussites à son actif, par exemple, les journées  « Cadoles et sens »